Harlequin

De wiki.shadowrun-jdr.fr
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
MJ only
Harlequin
Quatrième Monde-?

Harlequin portrait.jpg

Surnom : Caimbeul Har'lea'quinn, Quentin Harlech
Pseudo matriciel : Laughing Man, H
Métatype : Elfe immortel
Sexe : Masculin
Résidence : Château d'If (Marseille)
Nationalité : Citoyen du monde
Profession / Occupation : Magicien
Contacts : Aina Dupree, Jane Foster, Hestaby, Ehran le Scribe
Ennemis :

Harlequin, alias Caimbeul Har'lea'quinn, ou Quentin Harlech, est l'un des individus les plus puissants du Sixième Monde. Il a souvent combattu et repoussé les Horreurs, les empêchant d'entrer dans le Sixième Monde de manière prématurée. Il pense que d'ici 2500 ans, la métahumanité aura développé sa magie et sa technologie suffisamment pour les affronter. Sa rivalité avec Ehran le Scribe est devenue légendaire.

C'est un participant régulier du Shadowland, sous le pseudo The Laughing Man, avec la signature "Ah ! J'me marre ...". Ses commentaires taquinent par des allusions énigmatiques, mais jamais la vérité complète. Il croit fermement que les gens doivent trouver la vérité par eux-mêmes, et pas en acceptant simplement ce qu'on leur dit. Sous son ancien pseudo -H-, il posta un message de mauvais augure sur les spectres.

Fiche d'identité

  • Métatype : Elfe immortel
  • Sexe : masculin
  • Age : Harlequin est effectivement immortel. Il est immunisé aux maladies, agents pathogènes, poisons et à l’âge. Il vit depuis bien plus de 7000 ans. (Il refuse de parler de son âge, et considère la question comme impolie). Harlequin est ancien, mais il n’est pas l’être vivant le plus âgé de la planète. Il n’est pas non plus le plus ancien de sa génération.
  • Apparence : Harlequin est un elfe, avec des cheveux auburns qu’il préfère porter tirés en arrière en une simple queue de cheval, attachés par un lien de cuir. Ses yeux sont habituellement verts avec des paillettes dorées, bien que leur couleur puisse changer avec son humeur ou encore avec le temps. Il possède une petite cicatrice près de l’oreille gauche. De taille moyenne (une demi-tête de moins qu’Ehran le scribe) et de constitution apparente à peu près normale, il n’en demeure pas moins en excellente condition physique.
Harlequin peint son visage en accord avec son surnom. Au minimum, il porte un diamant peint sur un seul œil. La version la plus dramatique (dans le sens “ coloré ”) voit son visage entièrement peint en blanc, avec un diamant sur chaque œil et un triangle autour de la bouche. Les couleurs du maquillage varient en fonction de son état d’esprit et du temps entre autres.
Il s’habille comme la majorité des habitants des villes, bien qu’il ait eu des problèmes récemment pour rester à la mode. Sa préférence va à une veste de cuir longue noire ou marron, arborant parfois des pin’s et/ou parfois peinte de divers dessins ou slogans. Dessous, il porte des jeans et des T-shirts de coton moulant. Des bottes de cow-boy en peau d’Anaconda ont actuellement ses faveurs (en 2055).
  • Aura : L’aura d’Harlequin a pour base un noyau elfique qui brille comme une nova, projetant une pluie d’étincelles astrales aveuglantes. Cette aura est d’une incroyable complexité (et brûlerait certainement les yeux du simple mortel qui la percerait entièrement)
  • Aire d’opération : le monde
  • Lieu de résidence : Sa résidence principale est le Château d'If, au large de Marseille (France). Cette célèbre forteresse aurait été le lieu de détention du Comte de Monté Cristo. L’île se présente comme une forteresse de rochers de 15 mètres de haut surplombant des récifs , rendant de fait tout assaut maritime impossible. Seul un quai de bois permet l’accès maritime à l’île. Le yacht Harland & Wolff classique d’Harlequin, modèle particulièrement luxueux et onéreux, y est apponté lors de ses séjours.
Le bâtiment central est formé par l’ancienne prison réaménagée. Il est composé de trois tours cylindriques de diamètres différents, reliées par un mur d’enceinte. Le périmètre est recouvert de macro-verre réfléchissant, rendant la vision impossible, même via satellite. Un jardin à la française occupe toute la cour intérieure, les principales pièces servent à exposer la collection d’armes et d’armures d’Harlequin. Des bâtiments annexes ont été construits à une trentaine de mètres de là, un mur de 3 mètres de haut les reliant au château. Un héliport a été aménagé dans l'espace les séparant. Le château possède des souterrains qui servent, entre autre, de laboratoire et de salle de rituel à Harlequin.
L'île est entourée d’une puissante barrière magique comportant un brouilleur (certainement à la manière de Tír na nÓg). Elle est de plus isolée de la matrice (enfin à priori, mais Harlequin doit bénéficier d’excellentes liaisons satellites et de nombreux routeurs).

Histoire

Harlequin est né lors du Quatrième Monde. Il était alors un Chevalier supérieur de la Flèche Cramoisie de la Ville des Flèches, Sereatha. Les Chevaliers de la Flèche Cramoisie se dédiaient à la préservation et à la protection de la culture et des traditions elfiques. Harlequin a servi comme ambassadeur de Sereatha au Tribunal des Elfes au Bois de Sang, dont il a condamné fermement la corruption, sans être condamné pour cela par la Reine Alachia, ce qui laisse croire qu'elle avait des liens intimes ou familiaux avec lui. Quelque tragédie inconnue brisa alors l'esprit chevaleresque d'Harlequin. En tant que dernier survivant de son ordre, il est connu sous le nom de « Dernier Chevalier de la Flèche qui Pleure ».

Lors du Cinquième Monde, il pourrait avoir été le Roi Richard Cœur de Lion. En France, à la Renaissance, il a perdu son oreille gauche en perdant le duel physique final de son chal'han contre Ehran le Scribe.

Il a passé une bonne partie du Sixième Monde à axer ses recherches magiques sur sa vengeance contre Ehran, pour finalement la réaliser en 2053 ou 2054, lorsqu'il le vainquit lors de leur second chal'han, lui ôtant à son tour une oreille. Après ce duel, il a pris sous sa coupe la fille illégitime d'Ehran, Jane "Frosty" Foster. Ayant obtenu réparation, Harlequin a sombré alors dans une dépression alcoolique, n'ayant plus d'objectif.

La Passion folle Vestrial est alors apparue à Harlequin, l'incitant à entreprendre une quête astrale pour retrouver Thayla et empêcher les Horreurs de traverser le pic de mana créé par la Grande Danse Fantôme. En 2056, plusieurs kahunas ouvrirent une porte qu'Harlequin réussit à refermer avec l'aide de Dirk Montgomery. Plusieurs Horreurs avaient pu cependant utiliser cette porte et c'est ainsi qu'il aida Aina Dupree à combattre Ysrthgrathe. En août 2057, ils refirent équipe avec cette fois Ryan Mercury pour parvenir à faire retomber le pic de mana grâce au Cœur du Dragon.

Autres noms connus

  • Caimbeul Har’lea’quinn, Quentin Harlech, le dernier Chevalier de l’Aiguille des Lamentations (dont l’ancien nom était l‘Aiguille écarlate).
  • Pseudos matriciel : Laughing Man, H.
  • Alias historiques : les immortels jouent à apparaître dans notre histoire. Voici donc des personnages qui pourraient bien avoir été Harlequin lui-même ou dont le destin aurait pu croiser l’Elfe immortel.
    • Richard Cœur de Lion ? Il hérite de droit de Big D de l’armure du roi.
    • Le roi Arthur ? Il hérite de droit de Big D de l’épée Excalibur (quand il l’aura trouvé). Seul problème, Arthur n’est qu’un mythe, d’après notre histoire en tout cas.
    • Comte de Monte-Cristo ? Son attachement pour l’île et son amour de la solitude.

Psychologie

Harlequin est fantasque, autant dans son attitude, ses manières et sa philosophie que sa tenue vestimentaire ou son accent, pouvant complètement changer d'humeur en un clin d'oeil : il se fâche aussi vite qu'il pardonne, sauf dans le cas de sa rivalité effrénée avec Ehran. Il est incroyablement fanfaron et vif d'esprit, mais ses plaisanteries sont parfois basées sur d'obscures références que très peu sont aptes à comprendre. Bien qu'il soit capable de discuter de n'importe quel sujet, ce qu'il fait souvent avec tellement de digressions qu'il est difficile à suivre, il n'aime pas donner d'explications car il pense que la vérité doit être recherchée et non donnée. Il est souvent difficile de déterminer s'il dit la vérité ou un mensonge tiré par les cheveux, comme quand il dit que c'est lui qui a provoqué en 1908 l'explosion de la météorite au-dessus de la Toungouska en tentant de le remettre en orbite.

Harlequin parle peu de lui et des ses quêtes. Il dira qu’il a été un poète, un guerrier, un prince, un esclave, un héros, un vilain et un couard, toujours en diverses combinaisons. Entre autres choses, il est un mage hermétique puissant, bien que sa façon d’appréhender et de manipuler la magie diffère largement des théories et pratiques actuelles. Il trouve particulièrement difficile d’enseigner son art, spécialement aux personnes nées dans un monde moderne comme Jane Foster. Il ne s'intéresse pas à la politique, se tenant à l'écart des machinations de ses contemporains et préférant se consacrer à la lutte contre les Horreurs.

Caractéristiques

Harlequin est un mage auto-initié d’un grade à 2 chiffres (oui ça peut aussi être 99), mais toute comparaison demeure impossible, sa magie fonctionnant d’une manière tout à fait différente. Par une combinaison de circonstances (ou fatalité), de ruse, d’ambition et de pure volonté, il est peut-être le plus puissants des elfes immortels. Il dit néanmoins moins bien connaître l’Espace Astral que Aina. Sa magie particulière lui donne sans doute également accès à des pouvoirs semblables à ceux des adeptes.

La règle est que s’il existe un sort pour obtenir un effet, Harlequin peut probablement le lancer (ou l’imiter rapidement) à un niveau surpuissant. Il possède de plus un ensemble de protections auto-activées qui le rendent invulnérable sauf face à des adversaires manipulant la magie à son niveau (ce qui signifie quasiment personne). Il faut enfin noter que le savoir d’Harlequin lui permet de transgresser certaines règles de la magie telles qu’elles sont envisagées dans le Sixième Monde. Il est en effet en mesure de se téléporter, ce qui est théoriquement impossible, et a connaissance d’un rituel permettant à des non magiquement actifs de pénétrer dans l’espace des métaplans sans autre aide que la sienne (Ehran en serait capable lui aussi). Cette dernière capacité semble faire de Harlequin un descendant des Porteurs de Lumière (Lightbearers), les chasseurs d’horreurs du Quatrième Monde (il peut aussi invoquer des armures et des épées de lumière).

Implication dans l'histoire de Shadowrun

La lutte contre l'Ennemi

Pendant des années, les recherches d'Harlequin et sa haine féroce pour Ehran le Scribe à propos d’un affront mineur remontant à plusieurs siècles (un duel perdu à l’épée contre Ehran au seizième ou dix-septième siècle qui lui fit perdre son oreille), monopolisaient son attention. Après avoir obtenu vengeance, Harlequin s’était alors tourné vers ses travaux métaphysiques et l’instruction de sa nouvelle apprentie, Jane Foster (fille bâtarde d’Ehran le scribe, bien qu’elle ne le sache pas). Harlequin découvrit, toutefois, qu’il n’avait plus vraiment de but. A une époque, dans un pays retombé dans l’oubli depuis longtemps, Harlequin fut un héros, un chevalier dans une armure brillante, jusqu’à une tragédie dont il ne peut rien révéler… Dans ce monde moderne, sans rien pour lui rappeler le passé et à nouveau sans objectif, il a sombré dans une profonde mélancolie accentuée par la boisson.

Jusqu'au jour où la Passion Vestrial lui apparut, qu'elle soit une véritable vision ou l’hallucination d’un ivrogne conjurée par son inconscient (qui est peut-être plus en accord avec le monde actuel que son être conscient). Réel ou non, la vision parla d’une vérité effrayante, facilement compréhensible par Harlequin : les jours sombres du Sixième Monde approchaient. Avec la montée du niveau de magie, la barrière entre le monde et les autres - le Chasme - s’amincissait, permettant à des créatures de cauchemars de la traverser et d’envahir notre monde. Ces créatures sombres, horribles, étaient déjà venues avant dans ce monde, durant la jeunesse d’Harlequin, du moins pour la dernière fois, et elles semblaient tout dévorer sur leur passage. Certaines cherchaient à consumer la matière physique : roches, arbres, herbe, animaux, chair. D’autres recherchaient une nourriture moins tangible : émotions, esprit, rêves, désirs. La vie, telle que nous l’appréhendons, ne représentait rien à leurs yeux. Leur invasion fut massive, elle apparurent à travers le monde par milliers, par centaines de milliers, peut-être même par millions, consumant tout sur leur passage et ne pouvant être stoppées. Incapables de faire face à cette vile horde, les civilisations d’alors se cachèrent derrière une puissante magie et attendirent que le niveau de mana reflue suffisamment pour que les créatures ne puissent demeurer (elles sont sensibles a un haut niveau de mana ambiant et dépérissent sans). Une fois les créatures parties, les peuples ré-émergèrent pour réclamer leurs terres. Ces créatures possèdent de nombreux noms (nous les connaissons sous le nom d'Horreurs), mais Harlequin les nomment “ l’Ennemi ”.

D’après les connaissances d’Harlequin et sa propre expérience, il sait que le Chasme entre les mondes n’est pas encore suffisamment affaibli pour permettre le passage des créatures. Cette calamité ne devrait pas se produire avant quelques 2500 années environ. Mais les recherches d’Harlequin et sa vision lui ont montré que les créatures risquaient d’arriver bien plutôt, dans les prochaines décennies, à cause d’un événement récent de l’histoire des USA.

Dans les premières années suivant le retour de la magie, la maintenant défunte nation des USA a perdu après un âpre combat contre une bande de puissants américains d’origine magiquement éveillés menés par le chaman nommé Daniel "Coyote Hurlant" Coleman. Pour imposer la restitution des terres amérindiennes traditionnelles à leur propriétaires légitimes, Coyote Hurlant et ses alliés firent usage d’un puissant rituel connu sous le nom de la Grande danse fantôme (une reproduction de celle qui eut lieu au dix-neuvième siècle et qui bien entendu échoua) qui leur permit de contrôler le temps et l’essentiel des conditions climatiques, voire géologiques, de l’environnement du nord ouest de l’Amérique. Pour faire la démonstration de leur pouvoir (et les conséquences si leurs revendications étaient refusées), ils causèrent des éruptions volcaniques et de violentes tempêtes. Les Danseurs Fantômes remportèrent la victoire, mais à un prix que Coyote Hurlant et ceux qui le suivaient n’avaient pas envisagé ou qu’ils avaient accepté de payer. C’est la magie du sang qui avait donné sa puissance à la Grande danse fantôme et d’autres plus petites Danses Fantômes, et le réveil d’un tel pouvoir coûta la vie à de nombreux danseurs.

Ces chamans n’avaient sans doute pas conscience d’un second terrible effet secondaire. La Danse créa un pic dans le niveau de magie sur le site où elle fut réalisée. La consommation des énergies vitales et les puissantes émotions élevèrent significativement le niveau de mana dans la zone (ce concept ressemble au champ magique). Dans la zone du pic, les créatures qui ravagèrent le monde voici des millénaires de cela sont plus proches du nôtre qu’en n’importe quel autre endroit. La présence du pic a raccourci leur voyage à travers les métaplans le faisant passer de plusieurs milliers d’années à à peine quelques années).

Harlequin, assisté d’un groupe de shadowrunners partit à la recherche de Thayla, “ la voix ”, et la ramena près du pont qui se créait sur le Chasme, la convaincant d’en devenir la gardienne. L’assaut semblait alors repoussé, mais un nouveau danger venait d’apparaître. Lors de la quête astrale vers Thayla, Harlequin découvrit l’existence d’un allié de “ l’Ennemi ” en la personne d' Oscuro. Avec l’aide de Dunkelzahn, qui envoya entre autre Ryan Mercury, ils le firent surveiller au cœur même du pays Aztlan, et purent prévoir sa prochaine attaque, le 25 août 2057, la repoussant au dernier instant grâce au sacrifice de Thayla et du Dragon. Oscuro disparu, peut-être même mort, le pont détruit, tout laisse désormais à penser que l’Ennemi a été repoussé (provisoirement). Mais qu’en est-il vraiment ?

Relations avec les autres immortels

Contrairement à la majorité de ses contemporains (ne dites pas de ses pairs, cela le mettrait en colère), Harlequin ne recherche pas le pouvoir temporel. Pour lui, les grandes machinations politiques, économiques et sociales n’ont pas d’intérêt à côté du mécanisme des forces soutenant ce monde. Cette quête du fonctionnement de la vie explique qu’il puisse maintenir des connections d’un type ou d’un autre avec un assez grand nombre des puissances au long cours sans qu’aucunes d’entre elles ne le perçoivent comme un danger. Ses recherches métaphysiques, spécialement depuis la résurgence de la magie, l’ont aussi laissé sur la touche du monde en général, bien qu’il ne le réalise pas consciemment.

Il a une rivalité de longue date avec Ehran le scribe mais la raison de leur brouille s’est perdu avec le temps. Tous les deux avaient le même professeur. Harlequin a enfin réussit à se venger d’Ehran au cours de la première campagne portant son nom, par le biais d’un rituel complexe, sorte de chal'han issu d’une autre âge qui s’apparente au rituel de défi tel qu’il existe à Tir Tairngire (lequel est aussi semblable au rituel tel qu’il est pratiqué sur Thera). Depuis lors, leurs relations sont plus amicales, quoique toujours un peu tendues. Ehran sait que sa fille est sous la garde d'Harlequin et s'en satisfait.

Il vit actuellement avec Jane Foster et s'occupe de son éducation magique mais celle-ci commence à songer à voler de ses propres ailes. Harlequin ne lui a rien révélé de ses origines et Ehran ne le souhaite d'ailleurs pas. Aina et Dunkelzahn ont insinué qu'Harlequin et Jane Foster avaient une relation plus intime.

Harlequin avait des relations cordiales avec Dunkelzahn mais, même s'il le considérait comme un ami et qu'ils partageaient le même but en combattant les Horreurs, il n'oubliait pas qu'il était un dragon et, par conséquent, un ennemi des elfes. Quelquefois, il aurait voulu le voir mort mais il a avoué à Ryan Mercury qu'il n'avait ni la puissance, ni le désir de le tuer.

Hestaby a remplacé Dunkelzahn comme principal allié draconique d'Harlequin et tous les deux correspondent souvent sur Shadowland.

Il est aussi l'ancien amant d'Aina, leur aventure remonte sans doute à l’âge de la renaissance française. Il l'a sauvé d'une addiction à l'absinthe au 19ème siècle. Des liens forts continuent à les unir, et il lui a apporté tout son savoir magique et diplomatique lors de sa lutte contre Ysrthgrathe en 2057.

En 2074, suite au rituel du Watergate Bunker qui a coûté la vie à Aina, Harlequin s'oppose à Ghostwalker : il le provoque en duel le 1er novembre, à Denver. Leur duel est arrêté alors qu'ils sont tous les deux blessés et épuisés :

  • Zebulon arrive à convaincre le Grand dragon car deux esprits de l'Ombre, Maelstrom et Oblivion, profite du chaos et de la souffrance ambiants pour se repaître, et pour attaquer les esprits alliés au Grand Dragon ;
  • Harlequin est calmé par Frosty et Erhan, qui s'interposent et lui font reprendre ses esprits.

Citations

"Quand la Destinée te tape sur l'épaule, tu ferais mieux de lui prêter attention. Malheureusement, elle a la sale habitude de te taper sur "l'autre" épaule alors, quand tu te tournes, elle est de l'autre côté, se marrant comme une écolière. Je déteste ça." (Harlequin's Back)

Références