Néo-Tokyo

De wiki.shadowrun-jdr.fr
(Redirigé depuis Neo-Tokyo)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Carte Neo-Tokyo

Néo-Tokyo est la capitale de l'Empire Japonais, la ville proprement dite compte 12 millions d'habitants et l'agglomération 45 millions (dont 75% d'humains, 12% d'orks et 9% d'elfes). Elle est bâtie sur les ruines de Tokyo, détruite le 27 octobre 2061 par l'explosion de l'Anneau de Feu. L'Empereur Yasuhito a refusé le plan de reconstruction proposé par les mégacorpos japonaises et a supervisé en personne la reconstruction de la ville. Shiawase et Evo Corporation soutiennent ouvertement le jeune Empereur. L'Empereur a consulté des prêtres Shinto, des mages Wujen et des géomanciens aussi bien que des architectes traditionnels. Les transports en commun souterrains ont été déplacés à la surface car les tunnels sont très endommagés et dangereux.

Néo-Tokyo est peut-être la cité la plus technologiquement avancée au monde. Elle a été la première à utiliser la Matrice sans-fil (wireless). Elle est aussi la ville la plus mécanisée du monde libre. Les robots sont très présents dans la vie quotidienne des gens, par exemple, des robots sortent les chiens et nettoient les rues et il y a même des robots vendeurs.

Le gouverneur de Néo-Tokyo est Saburo Koga, tenant du courant conservateur.

Géographie

Petit tour d'horizon des principaux districts de la ville:

  • Chiyoda est le district gouvernemental où se trouve le château de la famille impériale, la Diète et la Cour Suprême. C'est aussi le quartier financier, siège de la Bourse (la plus active au monde) et des principales banques japonaises (dont la PacRim Bank).
  • Shinjuku est le district corporatiste, haut lieu de l'activité économique. Toutes les mégacorpos japonaises y ont des édifices et Komatsu Limited, Sony Corporation et Yokogawa y ont leur siège mondial. Une partie du district est réservée aux bars et clubs divers, les salariés venant s'y détendre après le travail.
  • Kanda est un district essentiellement commercial ainsi que le quartier de prédilection des technomanciens et des artistes. Il s'y trouve une rareté, le Takonashi, un restaurant où on peut déguster des placentas humains!
  • Shibuya est le district consacré aux loisirs et à la jeunesse. On y trouve GameNation, le plus grand complexe de jeux RA au monde, pouvant accueillir 10 000 personnes.
  • Minato est le district réservé aux étrangers. Les mégacorpos étrangères et les ambassades y ont leur siège. Les métahumains y sont mieux vus qu'ailleurs et la prostitution y est légale.
  • Taito est un district en grande partie consacré à la religion, comptant nombre de temples shinto. Ryumyo y a son propre temple, où il réside quand il est en ville.
  • Bunkyo est le district abritant l'université de Néo-Tokyo, qui couvre un tiers du district. C'est aussi là que travaillent les développeurs de jeux matriciels.
  • Odaiba est constitué d'une série d'îles artificielles dans la baie de Tokyo, la plupart appartenant à des mégacorpos qui s'en servent pour des expositions publiques de leurs produits sous formes de magasins et de parcs à thèmes. Mitsuhama y a ouvert un gigantesque magasin de biens magiques sur 5 étages, Ipissimus.

Economie

Néo-Tokyo est l'un des lieux au monde où l'activité économique est la plus intense. C'est une part essentielle du mode de vie japonais et la plupart des mégacorpos sont présentes ici. Voici une liste des plus influentes:

Criminalité

Le Yakuza règne en maître sur l'activité criminelle de la capitale et la régule de façon à éviter les débordements intempestifs. Cependant, l'opposition est désormais ouverte entre le Watada-rengo, tenant des valeurs traditionnelles de l'organisation, et le Wanibuchi-rengo, qui veut la réformer en la rendant plus ouverte aux particularités du Sixième Monde.

Il y a peu de place pour les gangs mais on peut quand même citer: les Bosozoku, gangs de motards organisant des courses illégales très populaires ici, les Erikizoku, gangs de hackers, et les Kigyo-zoku, gangs d'adolescents affiliés à une mégacorpo japonaise.

Liens externes

Wikipedia Tokyo

Références