Fuchi Industrial Electronics

De wiki.shadowrun-jdr.fr
(Redirigé depuis Fuchi)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Siège : Tokyo, Japon
Président/CEO et PDG : CEO M. Richard Villiers
Statut corporatiste : Mégacorporation AAA privée
Classement Cour corporatiste : 2
Slogan :
Principaux actionnaires :
Richard Villiers 35%
Shikei Nakatomi 32%
Korin Yamana 30%

[edit]

Logo
Logo Fuchi Industrial Electronics


Fuchi Industrial Electronics est une ancienne mégacorporation AAA spécialisée en software, hardware et cybernétique, disparue en 2060 après avoir été la deuxième plus puissante entreprise du monde. Une grande partie des normes universelles de la Matrice et des cyberterminaux ont été créées par Fuchi et ses filiales.

Organisation

Structure

Fuchi est divisée en quatre divisions majeurs, chacun des actionnaires en contrôlant une, la quatrième changeant souvent de contrôle.

Les actions de la corporation ne sont pas détenu par ses trois individus, mais par leurs familles respectives. Les pourcentages d'action donnés reflètent les pourcentages de votes et non les parts détenues personnellement.

Maison mère

La maison mère est situé à Tokyo, Japon.

Les 'Attributs de mégacorporation' sont les suivants :

  • Renseignement : Vaste
  • Contre-espionnage : ?
  • Publicité : Bon
  • Efficacité : Bon
  • Infiltration : ?
  • Sécurité : Vaste
    • Matricielle : Extraordinaire
    • Magique : Bon
    • Physique : Vaste

Filiales

Divisions :

Ces divisions comprennent 31 subdivisions, dont :

Autres filiales :

Secteurs d'activité

  • Aérospatiale : Très bon
  • Agriculture : Faible
  • Biotechnologie : Faible
  • Chimie : Adéquat
  • Hardware : Extraordinaire
  • Software : Supérieur
  • Biens de consommation : Très bon
  • Cybernétique : Vaste
  • Loisirs : Au-dessus de la moyenne
  • Finance : Au-dessus de la moyenne
  • Industrie lourde : Très bon
  • Technologie militaire : Vaste
  • Biens magiques : Au-dessus de la moyenne
  • Services : Au-dessus de la moyenne

Personnalités connues

Dirigeants :

Autres actionnaires:

Employés :

Événements

Fuchi Industrial Electronics est né en 2017 de la fusion de Dekita Industries (appartenant à Kiyoshi Nakatomi) avec Yamana Electronics (fondée par Korin Yamana), après que Yamana ait sauvé Dekita Industries de l'OPA hostile lancée par la Pacific Rim Bank en 2011 et ait refusé que Nakatomi lui rachète les actions de Dekita. Malgré le conflit et les tensions entre les deux clans rivaux et leurs propriétaires, l'alliance imposée par Yamana se révéla fructueuse et Fuchi s'étendit à l'Amérique du Nord, Hawaii, l'Australie, et Hong Kong.

Après le Crash de 2029 et la démonstration du pouvoir des cyberterminaux par Echo Mirage, les cadres de Fuchi se focalisèrent sur le perfectionnement et l'exploitation de cette technologie d'avant-garde qu'ils avaient commencé à développer.

Richard Villiers apporta à Fuchi le Portal, le premier cyberdeck portable développé par deux deckers d'Echo Mirage, Ken Roper et Michael Eld, dont il avait récupéré les secrets avant qu'ils ne meurent dans des circonstances mystérieuses en 2034. En échange de cette technologie et des capitaux de son entreprise Matrix Systems, il négocia le tiers des actions de Fuchi ainsi que le contrôle des opérations de Fuchi en Amérique. Korin Yamana se rallia à son offre, mais Kiyoshi Nakatomi, qui l'avait déclinée, fut assassiné trois jours plus tard et son héritier, Shikei Nakatomi, accepta la proposition de Richard Villiers.

En 2036, Fuchi sortit son premier cyberterminal, le CDT-1000, qui lui permit de dominer le marché de l'informatique et d'acquérir le statut de mégacorporation (après avoir gagné son procès contre ESPSI). En 2038, Richard Villiers acheta la majorité des actions de JRJ International, récupérant ainsi un siège à la Cour Corporatiste et faisant de Fuchi une mégacorporation AAA.

Pendant vingt ans, Fuchi maintint sa suprématie parmi les plus grandes et les plus puissantes mégacorporations mondiales, jusqu'à ce que le testament de Dunkelzahn, en 2057, déclenche une série d'événements qui entraînera la dissolution de Fuchi. En premier lieu, Richard Villiers hérita de 2% des actions de Fuchi, lui conférant la position d'actionnaire majoritaire. Ensuite, son bras droit et confident, Miles Lanier, obtint un siège au conseil de Renraku et à partir de ce moment-là Renraku se positionna de plus en plus à la pointe de la technologie. Les clans japonais de Nakatomi et Yamana commencèrent à pressentir une trahison de Villiers.

En fait, celui-ci réussit à profiter de l'abandon par Miles Lanier de son siège de Renraku en 2059 pour se débarrasser à la fois de ses rivaux de Fuchi et de Renraku. Au mois d'octobre 2059, Richard Villiers retira ses fonds de Fuchi pour créer Novatech, emportant avec lui son siège à la Cour Corporatiste. Peu après, Shikei Nakatomi partit avec le deuxième tiers de Fuchi en fusionnant Fuchi Asia avec Renraku. Fuchi Pan-Europa, sous le contrôle de Korin Yamana, fusionna avec Shiawase, et Fuchi cessa officiellement d'exister le 28 juillet 2060.

Alliés

Ennemis

Référence