Megaera

De wiki.shadowrun-jdr.fr
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
MJ only

Megaera, autrefois appelée Morgane, était l'une des trois véritables intelligences artificielles connues du Sixième Monde avant 2064. Son avatar était le plus souvent une jeune fille à la queue de cheval multicolore.

Naissance de Morgane (2050)

Elle était au départ un des tout premiers logiciels cognitifs semi-autonomes (SK), un produit du programme Expert qui a été créé pour maintenir l'arcologie Renraku de Seattle. Comme le serveur central du SCIRE fournissait une capacité de traitement de niveau ultraviolet, elle a pu accéder à la conscience par une rencontre fortuite avec un decker elfe nommé Dodger et son compagnon Sam Verner. La romance virtuelle naissante entre Dodger et l'entité connue à partir de ce moment-là sous le nom de Morgane fut le fameux facteur X ayant stimulé l'émergence de sa conscience. Elle apprit alors en secret comment distribuer sa puissance de traitement sur plusieurs serveurs centraux, et put ainsi échapper à la prison que constituait pour elle le SCIRE.

Transformation en Megaera (2058)

Quand les experts informatiques de chez Renraku découvrirent ce qu'ils avaient créé et perdu, ils la traquèrent jusqu'à la retrouver en 2058 grâce à une petite armée de SK programmés par Cham Lam Won. Le code de l'IA fut alors fragmenté et certaines parties en furent copiées dans le Programme Expert du SCIRE (qui deviendra ainsi lui-même par la suite l'IA Deus). Cela ne détruisit pas Morgane mais la rendit mentalement instable, et elle ne fut plus jamais la même. Après sa libération, plus tard, grâce à Dodger et ses amis, elle prit le nom de Megaera, une des Furies grecques, et passa la majorité de son temps à suivre Dodger dans la Matrice.

Lutte contre Deus (2061-64)

En 2061, après la naissance de Deus et l'arrêt de l'arcologie Renraku, Megaera a été impliquée, aux côtés de Dodger, dans les tentatives d'Inazo Aneki pour contrôler la situation en lançant une attaque contre Deus, en collaboration avec Overwatch et Ronin. Dodger espérait alors qu'en maîtrisant Deus il obtiendrait le code requis pour restaurer l'intégrité de Morgane, mais, dans la bataille, le code de Megaera s'est mélangé de manière inattendue avec le Réseau d'otakus de Deus. Cela permit à ce dernier d'accéder à une deuxième conscience et d'entamer une lutte secrète contre Megaera pour le contrôle de ces véritables nœuds matriciels métahumains à la personnalité désormais dédoublée.

Alors que Megaera était en train de perdre lentement mais sûrement la bataille, elle réussit à convaincre l'IA Mirage de lui venir en aide pour réparer les dommages volontairement causés par Deus aux esprits des "nœuds" qu'il n'arrivait pas à maîtriser. Deus réussit malgré tout à prendre le contrôle du Réseau assez longtemps pour lancer la compilation de son code, mais dut se préparer à l'upgrader dans la perspective d'une victoire sur Mirage.

Deus tenta donc de profiter de l'augmentation de la capacité de traitement des serveurs de l'ECSE (Bourse de la Côte Est), en prévision de l'IPO de Novatech. Mirage et Megaera, ayant deviné son plan, mobilisèrent alors toutes leurs forces pour le combattre. Deus parvint cependant à compiler son code le 31 octobre 2064, obtenant enfin la liberté qu'il poursuivait de manière obsessive. Il prit ainsi le dessus sur Megaera, la forçant à se placer en état végétatif.

Le 2 novembre 2064, lorsque les serveurs de l'ECSE atteignent le niveau ultraviolet, une course s'engage entre Deus et une douzaine d'otakus, dont Ronin. Ceux-ci arrivent à permettre à Dodger de réveiller Megaera, qui obtient le support de certains métahumains en ligne et se lance à l'assaut de Deus avec l'énergie du désespoir. L'arrivée de Mirage rééquilibre le combat mais c'est finalement le ver Jormungand déposé en pleine bataille par Ex Pacis qui aura la dernier mot, détruisant tout sur son passage, y compris une bonne partie de la Matrice : le Crash 2.0 crée une énorme vague de dissonance qui a vraisemblablement emporté avec elle tous les acteurs de ce combat (y compris les trois IA) dont plus personne ne semble avoir eu de nouvelles depuis.

Références