Califat d'Arabie

De wiki.shadowrun-jdr.fr
(Redirigé depuis Jordanie)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Califat d'Arabie D'UN COUP D'ŒIL | Localisation

Drapeau

Régime : Autocracie théocratique
Capitale : Médine
Dirigeants :
Calife Kalim Saoud
Population 29 500 000
Humains :
Elfes :
Nains :
Orks :
Trolls :
Autres :
Revenu moyen par habitant :
Population SINless estimée :
Population sous le seuil de pauvreté :
Affiliation corporative :
Éducation:
Niveau collège :
Équivalent baccalauréat :
Licence :
Master et doctorat :
Principaux groupes ethniques
Arabe : 93%
Autres : 7%
Principales langues parlées
Arabe : 95%
Anglais : 74%
Principales religions
Islam Sunnite : 94%
Monnaie :
Carte

Le Califat d'Arabie est le centre de l'Islam, dirigé par le chef de tous les croyants. Les habitants sont très conservateurs, les femmes sont voilées et les magiciens surveillés par la police religieuse, mais contrairement aux rumeurs les métahumains ne sont pas lynchés en public, les femmes peuvent faire des études et la vie dans les villes côtières est assez libérale.

Histoire

  • Années 2010 : les réserve de pétrole commencent à baisser. Le gouvernement diversifie son économie.
  • 2055 : Les nations de la péninsule arabique s'unissent pour former le Califat d'Arabie.
  • 2063 : l'Arabie absorbe la Jordanie.

Islam

Le Califat est le centre de l'islam sunnite, et l'ensemble des sunnites du mondes prêtent une allégeance de principe au Calife, chef de tous les croyants.

Politique

La loi du Califat est simplement la Charia, c'est à dire la loi islamique, qui est appliquée partout. Les magistrats sont en même temps les prêtres. En particulier:

  • Les citoyens non-musulmans (majoritairement chrétiens) sont autorisés à vivre dans des enclaves en payant des taxes spécifiques, et à se convertir.
  • Les païens, les athées et les juifs sont condamnés à l'exil ou à la mort.

Le Mudaween est la police religieuse du Califat qui veille à l'application de la Charia.

Les familles nobles les plus influentes du Califat sont les suivantes :

Ibn Eisa est très populaire, et il a créé un schisme entre ses fidèles et ceux du Calife Ibn Saoud.

Farid al-Mansoor était le coordinateur des actions de la Renaissance Islamique contre le Mouvement d'Unité Islamique, mais il a dû fuir le Califat suite aux menaces de l'organisation terroriste du Nouveau Jihad Islamique.

Économie

Les prix ne sont pas fixés dans le Califat, le marchandage est la règle et les préjudices raciaux, ethniques et religieux peuvent énormément faire varier le prix des transactions.

Après la raréfaction du pétrole, les familles nobles du Califat tirent leur richesse de leur participation dans les corporations énergétiques étrangères, en Russie, en Asie Centrale et au Moyen Orient, en particulier pour l'exploitation du gaz naturel. Les corporations étrangères les plus engagées dans ce secteur sont : Saeder-Krupp, Evo Corporation et Exxoco.

Un autre secteur économique florissant dans le Califat est le secteur des services financiers. Les banques sont majoritairement situées dans les anciens Émirats de la côte.

Les principales corporations locales sont :

Le Conseil de Coordination Islamique et Corporatiste est une organisation économique, politique et religieuse qui veille à l'application de la Charia par les corporations : contraintes architecturales, linguistiques (l'ensemble des textes écrits et électroniques doivent être en arabe), religieuses (le Directeur en Arabie doit être musulman, les installations doivent comprendre une mosquée, un membre du Mudaween doit assister à toutes les réunions importantes, et peut faire des inspections quand il veut), etc. Cependant, les mégacorporations extraterritoriales prennent des libertés avec ces contraintes, et ont vite corrompu les agents du Mudaween. Le Conseil accueille des représentants du gouvernement, des religieux et des représentants de corporations arabes ou étrangères. Les membres influents du Conseil sont :

Les corporations étrangères non-arabes et non-extraterritoriales sont inexistantes dans le Califat.

Géographie

La majorité des villes côtières sont ouvertes vers le monde extérieur et le choc culturel y est moins fort. C'est là qu'on trouve le plus d'étrangers. En revanche, l'intérieur des terres et le désert sont le domaine quasi exclusif des musulmans arabes.

  • Riyadh a un centre ville ultra-moderne ceinturé de bidonvilles. Ses deux arcologies et ses complexes souterrains sont conçus pour résister aux tempêtes de sable de la région. On y trouve aussi le quartier général du Conseil de Coordination Islamique et Corporatiste et le palais du Calife. Cette oasis au milieu du désert consomme énormément d'eau en provenance des pompages en profondeur ou depuis la mer.
  • La Mecque est le centre de la foi musulmane. Aucun infidèle n'y est admis. L'espace astral est patrouillé en permanence pour détecter les magiciens en projection astrale ou les esprits, qui sont repoussés de la ville sainte. Des millions de fidèles affluent chaque année pour le hajj, le pèlerinage sacré que chaque musulman doit faire au moins une fois dans sa vie.
  • Amman était la capitale de Jordanie, jusqu'à ce que le Califat d'Arabie ne l'annexe. La famille royale de Jordanie a fuit au Maroc, et le roi a cédé aux pressions du Nouveau Jihad Islamique et a nommé un gouvernement intégriste. La ville était jusque là un centre culturel et artistique, mais c'est une des premières choses que les fondamentalistes ont changées. Maintenant ils se préparent à la guerre contre Israël.
  • Le désert recouvre la plus grande partie de l'Arabie avec ses 4 millions de kilomètres carrés. Il y fait 49 degrés en été et 23 en hiver. Il est le territoire des bédouins qui protègent férocement leurs ghazus.

Pègre

Les tribus de bédouins sont les contrebandiers du désert, ne reconnaissant aucune allégeance religieuse ou politique.

L'organisation terroriste du Nouveau Jihad Islamique a noyauté la majorité des branches régionale du Mouvement d'Unité Islamique et reste influente dans tout le monde musulman.

Références

Voir aussi